10 et 11 mars 2012 : Formation à la Théorie de la dissociation
Article mis en ligne le 14 février 2012

par Isabelle Saillot
logo imprimer

Public intéressé : psychologues et psychiatres

Il reste quelques places, inscrivez-vous vite EN CLIQUANT SUR CE LIEN

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE LA DISSOCIATION

Prof Onno van der Hart Ph.D (Pays Bas)

Le Docteur Onno VAN DER HART, membre d’Honneur du Réseau Janet, est Professeur Honoraire de Psychopathologie de la traumatisation chronique au
département de psychologie clinique de l’Université d’Utrecht, Pays-Bas, et psychologue/psychothérapeute au Sinai
Center for Mental Health d’Amsterdam. Il est consultant et formateur international dans le traitement des troubles
complexes dus au trauma. Il a présidé la Société Internationale d’Étude du Stress Traumatique (ISTSS) et est
actuellement Vice-président de l’Institut Pierre Janet, Paris.

Onno van der Hart est co-auteur du livre « le soi hanté
 » que vous pouvez vous procurer sur www.amazon.fr. Il enseigne à travers le monde et l’Europe et pour la
première fois en France depuis 2010 avec l’IETSP pour des formations sur la « Dissociation Structurelle de la
Personnalité » qui sont reconduites en 2012-2013 (inscriptions en cours - www.ietsp.fr)

.

L’IETSP donne les informations suivantes :

.

Il serait utile de lire le livre suivant, ou l’une de ses traductions, avant ou pendant la formation : Onno van der
Hart, Ellert Nijenhuis, & Kathy Steele (2006). The Haunted Self : Structural Dissociation of the Personality and
Treatment of Chronic Traumatization. New York/London : W.W. Norton & Co. (édition française améliorée : Le soi
hanté : Dissociation structurelle et traitement de la traumatisation chronique. Bruxelles/Paris : De Boeck, 2010.)

.

D’autres livres recommandés qui seront mentionnés lors de la formation sont :

.

Boon, S., Steele, K., & Van der Hart, O. (2011). Coping with trauma-related dissociation : Skills training for patients
and therapists. New York/London : W.W. Norton & Co.

Nijenhuis, E. R. S. (2004). Somatoform dissociation : Phenomena, measurement, and theoretical issues. New
York/London : W. W. Norton & Co.

Ogden, P., Minton, K., & Pain, C. (2006). Trauma and the body : A sensorimotor approach to psychotherapy. New
York/London : W. W. Norton & Co.

.

Diagnostic et traitement des survivants d’une traumatisation chronique : atelier d’introduction, vue d’ensemble de
la théorie de la dissociation structurelle de la personnalité et ses applications dans la pratique clinique

.

La dissociation structurelle de la personnalité, c’est-à-dire la dissociation dans le trauma, est fondamentale dans la
compréhension et dans le traitement de tout patient qui a été gravement traumatisé. Beaucoup de
cliniciens associent la traumatisation et la dissociation subséquente avec des troubles dissociatifs graves.

.

Cependant, tant la recherche que l’expérience clinique indiquent que certains patients atteints d’autres
troubles du DSM-IV peuvent également présenter une dissociation structurelle importante. Parmi ces derniers, on
trouve des cas de personnalité borderline, de troubles des conduites alimentaires et du sommeil, d’anxiété, de
dépression, d’addictions, de somatisation, de certaines psychoses, ainsi que de modes d’attachement
dysfonctionnels particuliers.

.

Même des formes "mineures" de dissociation, telles que "l’isolement de l’affect",
peuvent être comprises comme une division de la personnalité du patient, c’est-à-dire du système biopsychosocial
dynamique qui détermine les actions mentales et comportementales caractéristiques de l’individu, en des sous-
systèmes dynamiques, insuffisamment intégrés mais excessivement stables appelés des parties dissociatives de la
personnalités, également appelées des "états identitaires" ou des "états de soi". Ces parties dissociatives varient,
certaines étant extrêmement limitées et mineures, d’autres exhibant un sentiment prononcé de séparation et
d’autonomie.

.

L’atelier décrira la nature de la dissociation structurelle et ses nombreux symptômes. Les participants
apprendront à identifier les fonctions des différentes parties dissociatives. Une présentation générale sera donnée
du traitement par phases qui est considéré comme le traitement standard pour les clients/patients atteints
d’une traumatisation chronique et qui vise en fin de compte la (ré)intégration de la personnalité.

.

Cela consiste en

(1) la stabilisation, la diminution des symptômes et l’apprentissage de nouvelles compétences

(2) le traitement
des souvenirs traumatiques

(3) la (ré)intégration de la personnalité.

En particulier sera présenté un traitement
par phases des phobies en lien avec le trauma chez les individus atteints d’une traumatisation chronique.

.

Chaque partie dissociative de la personnalité est relativement fixée dans des tendances à l’action particulières qui
se manifestent largement à travers une gamme de phobies dirigées vers l’intérieur et vers l’extérieur qui
maintiennent la dissociation : des actions substitutives qui se sont développées lorsque le patient était
incapable de s’engager avec succès dans des actions intégratives. On y trouve les phobies dirigées vers l’intérieur
des actions mentales et des parties dissociées ; les phobies relationnelles de l’attachement, de l’intimité et de la
perte d’attachement ; les phobies de la mémoire traumatique ; et les phobies de la prise de risque et du
changement. Les ateliers subséquents aborderont de manière détaillée notamment le traitement orienté par phases
de ces diverses phobies et des problèmes associés. L’atelier actuel incluera un bref rappel de la théorie, des
explications pédagogiques, des jeux de rôle et des présentations de vidéos.

.

Programme de l’atelier :

Jour 1 : 10 mars 2012

Matin :La dissociation structurelle de la personnalité ; les troubles en lien avec le trauma vus comme des troubles
de non réalisation

Matin, après-midi : Les troubles en lien avec le trauma et les niveaux de dissociation de la personnalité

Introduction aux questions de diagnostic

Jour 2 : 11 mars 2012

Matin :Introduction au traitement orienté par phases pour les troubles complexes en lien avec le trauma ; l’accent
est placé sur le fait de surmonter systématiquement les phobies associées au trauma

Après-midi (bientôt)

.

.




Site réalisé sous SPIP par isabelle saillot avec le squelette ESCAL-V3 Version : 3.85.7