Formation au traitement des troubles dissociatifs
Article mis en ligne le 12 septembre 2011

par Isabelle Saillot
logo imprimer

Par le prof. Onno van der Hart, membre d’honneur du Réseau Janet et l’un des premiers cliniciens d’Europe à relire Pierre Janet dès les années 1980.

Cette formation aura lieu les 24 et 25 septembre à Paris. Elle est réservée aux cliniciens expérimentés, psychiatres et psychologues. Il reste des places, mais contactez rapidement mon collègue Bernard Mayer par e-mail ou par téléphone : 01 44 05 05 90 / mayer@ietsp.fr

.

Vous pouvez également télécharger (en cliquant ici) la présentation de cette formation.
Je serai sur place le 24 ou le 25 et proposerai quelques livres de Pierre Janet à la vente.

.

Résumé de la présentation

Le traitement par phases tire ses origines des travaux pionniers de Pierre Janet (1859 – 1947), qui a décrit trois phases de la cure totale : 1) stabilisation et réduction des symptômes ; 2) traitement des souvenirs traumatiques ; puis 3) réhabilitation et réintégration de la personnalité.

En pratique le traitement prend la forme d’une spirale où ces différentes phases peuvent être alternées en fonction des besoins du patient ou client. Le but général du traitement est d’aider les patients ou clients à vivre une vie mieux adaptée, donc à intégrer graduellement leur personnalité.

la dissociation structurelle de la personnalité (Van der Hart, Nijenhuis, & Steele, 2010) consiste essentiellement en une division inappropriée mais incomplète entre deux ou plusieurs sous-systèmes psychobiologiques.

Un prototype de sous-système de personnalité est appelé la Partie Émotionnelle de la Personnalité, ou PE (EP ; Myers, 1940). En tant que PE, le patient est figé dans des répétitions sensorimotrices, extrêmement chargées d’émotions, concernant ses expériences traumatiques. Cette PE comprend des tendances à l’action de défense contre des menaces perçues ou réelles. Elle est fixée au souvenir traumatique. L’autre prototype s’appelle la Partie Apparemment Normale de la Personnalité, ou PAN (ANP ; Myers, 1940), qui est figée dans l’évitement des souvenirs traumatiques et souvent de l’expérience intérieure en général, et se concentre sur les fonctions de la vie quotidienne. D’habitude plus le trauma est chronique et complexe, plus la dissociation de la personnalité est complexe, c’est-à-dire plus elle comprend de PEs et de PANs.

Au niveau phénoménologique, la division de la personnalité en une ou plusieurs PEs et PANs se manifeste par des symptômes dissociatifs. Ces symptômes psychobiologiques peuvent être classés comme négatifs (pertes fonctionnelles comme l’aphonie ou la paralysie) ou positifs (intrusions telles que flashbacks ou voix), et comme psychoformes (symptômes tels que l’amnésie ou des voix) ou somatoformes (symptômes tels que l’anesthésie, les tics).

.

Téléchargements Fichier à télécharger :
  • decembreOnno.pdf
  • 285.9 ko / PDF


Site réalisé sous SPIP par isabelle saillot avec le squelette ESCAL-V3 Version : 3.85.7