Workshop du 3 décembre 2011 : intervention de Hélène Dellucci
Article mis en ligne le 20 novembre 2011

par Isabelle Saillot
logo imprimer

.

DE LA DISSOCIATION A L’INTEGRATION, LE PASSAGE A L’ACTE DE TRIOMPHE

1ER WORKSHOP EUROPÉEN DE L’ESTD

.

3 DÉCEMBRE 2011 A PARIS - 9h/18h30

MAISON ADÈLE PICOT 39 rue Notre-Dame des Champs 75006 Paris

Métro Notre Dame des Champs – ligne 12 / Vavin - ligne 4

.


IL RESTE DES PLACES MAIS INSCRIVEZ-VOUS RAPIDEMENT... en cliquant ICI !


.

DÉTAIL DE L’INTERVENTION DE H. DELLUCCI

.

MATIN : CONFÉRENCE

« L’utilisation de l’EMDR dans le traitement des patients souffrant de troubles Dissociatifs complexes liés au Trauma »

.

L’EMDR est maintenant reconnue comme étant l’une des thérapies les plus efficaces en cas de trauma simple. Mais si les patients souffrent de trauma complexe avec trouble dissociatif, l’EMDR, telle qu’elle a
été initialement présentée, devient problématique. Le thérapeute doit alors développer son savoir faire pour maintenir la progression du processus thérapeutique. De nombreux auteurs ont proposé des
adaptations variées du protocole EMDR à l’attention de ces patients difficiles à traiter. Il n’y a pas de consensus entre des thérapeutes très prudents qui prennent beaucoup de temps avant d’aborder la
phase de confrontation au trauma et ceux qui abordent plus rapidement la phase de désensibilisation et produisent d’autres adaptations. Quels sont les risques ? Comment adapter la thérapie au style de vie
parfois chaotique de la personne ? Comment l’EMDR pourrait être adapté pour surmonter ce dilemme et être plus efficace, même avec ces patients réputés difficiles ?

.

APRÈS-MIDI : ATELIER PRATIQUE

« L’utilisation de l’EMDR dans le traitement des patients souffrant de troubles Dissociatifs complexes liés au Trauma »

.

Cet atelier présentera un protocole qui intègre les savoirs récents sur le travail avec l’EMDR et le
traitement de patients ayant des trauma complexes. Ce protocole permet au thérapeute de s’adapter à
chaque patient, ainsi qu’aux événements qui peuvent survenir lors de la thérapie, le tout sans se perdre
dans la planification du traitement.
Nous appréhenderons brièvement un positionnement du thérapeute permettant une distribution précise
et claire des rôles entre le thérapeute et le client, qui soit à la fois protectrice pour le thérapeute et qui
aide le patient à mobiliser ses propres ressources.
Nous terminerons l’atelier par quelques mots sur les neurones miroir et l’ajustement physiologique.

.


.



Site réalisé sous SPIP par isabelle saillot avec le squelette ESCAL-V3 Version : 3.85.7